La trilogie Divergente de Veronica Roth

Comme pas mal de gens le savent, Divergente est une trilogie de livres de science-fiction, racontant la vie de Tris et de son entourage, alors que le monde est divisé en cinq factions différentes: Les Audacieux, les Altruistes, les Sincères, les Erudits et les Fraternels. Les livres sont actuellement adaptés en une série de films.
16343-2
Mon avis :
Si le film de Divergente ne m’avait pas plus emballée que cela, mes amies ont su me donner la curiosité de me pencher d’un peu plus près sur les livres. J’ai donc lu le premier tome, sans grande surprise puisque j’avais déjà vu le premier film. Cependant, je l’ai beaucoup apprécié. Avoir les pensées de Tris sous les yeux a changé mon point de vue sur ce personnage. Elle semble plus dure, plus battante, plus badass dans les romans, et je la comprends mieux. Elle est souvent tiraillée entre plusieurs choses, sa nature Altruiste et sa nature Audacieuse s’affrontant. Ainsi, j’ai beaucoup aimé le premier tome de cette trilogie, et je me suis empressée d’aller découvrir le second.
 Le deuxième est dans la même lignée que le premier, à la différence que cette fois, les choses sont beaucoup plus graves, et prennent un tournant plus sérieux encore. Un nouvel enjeu se dessine, et nous continuons de suivre Tris dans ses multiples luttes contre Jeannine. Elle m’a particulièrement touchée dans ce livre-ci, car il faut dire que ça ne va pas en s’arrangeant, et plus d’une fois je me suis retrouvée pleine de compassion pour tout ce qu’elle traversait. Cependant, le développement de la nouvelle intrigue ne m’a pas beaucoup emballée, tout comme les nouveaux personnages qu’on y retrouve, dont celui d’Evelyn. Je ne pense pas que nous sommes censés aimer ce personnage de toute manière, mais ça m’a vraiment stoppée dans ma lecture pour le coup. Elle m’a faite un peu penser à Coin dans Hunger Games à vrai dire. C’est peut-être aussi cela qui m’a énervée chez elle. Le second tome nous éloigne petit à petit du monde que l’on a connu dans le premier, puisque tout change.
Enfin, le troisième a été le livre qui m’a peut-être un peu déçue. Je ne dis pas qu’il n’était pas bien, mais je n’ai pas trop accroché à la nouvelle composition du livre, divisée entre le point de vue de Tris et celui de Tobias. Je préfère voir Tobias à travers les yeux de Tris, il est plus imperturbable, plus mystérieux, et je l’apprécie davantage de cette manière. Entrer dans ses pensées m’a freinée un peu également, car je préfère voir l’histoire du point de vue de Tris, puisque j’ai fini par m’y attacher, et voir l’histoire dans les yeux de Tobias m’a semblé un peu hors-contexte, je ne voyais pas pourquoi nous devions tout à coup être du côté de ce personnage que nous ne connaissions pas aussi bien que Tris. Je le trouve bien différent dans sa tête que par la vision que Tris nous en donne. Cependant, j’ai finalement compris pourquoi le livre était divisé de cette manière à la fin.
SPOILER TOME 3 : 

 

La fin. Ah, la fin. Autant je n’ai pas apprécié le troisième livre à cause du changement de décor, où nous passons du monde de Tris à une version futuresque du nôtre, autant j’ai adoré cette fin. Je m’y attendais à moitié. Dans la science-fiction, l’histoire ne se termine jamais par un happy end complet. Il y a toujours une sorte d’amertume laissée. Eh bien ici, alors que Caleb était censé se sacrifier, c’est Tris qui prend sa place. Je peux dire que ça, c’était prévisible, mais je ne m’attendais à ce qu’elle meurt comme ça, de cette manière. Je ne m’attendais sur le coup franchement pas à ça. Quand j’ai lu la scène de sa mort, je me suis dit que non ce n’était pas possible, il y avait forcément autre chose qui allait la sauver, mais non, rien. Elle est bien morte. Je peux dire que ça a été une grosse surprise malgré tout, donc. Je pensais sincèrement qu’elle réussirait. C’était un moment très bouleversant, car j’aimais beaucoup Tris, et le fait qu’elle soit morte m’a ébranlée.
Conclusion ( sans spoiler) : Divergente est une série à découvrir, sans aucun doute. L’histoire évolue au fur et à mesure des tomes, et si certains changements peuvent sembler moins intéressants pour certains, nul doute que d’autres les adoreront. Tris est une héroïne à l

aquelle on s’attache sans mal, et d’autres personnages, comme celui de Christina valent le coup d’être connus. Je ne regrette pas d’avoir lu les livres, et je suis heureuse de ne pas m’être arrêtée au film.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s